• 10 janvier 2017

Tendances du marché de l’Art & calendrier 2017

Tendances du marché de l’Art & calendrier 2017

1024 683 Fair/e

C’est avec une grande satisfaction que nous avons appris en décembre la nomination de Jeanne au poste de Secrétaire Générale au Conseil d’Administration des Amis du Palais de Tokyo. Les équipes de FAIR/E tiennent à la féliciter et lui souhaitent le meilleur dans ses nouvelles responsabilités…

BILAN 2016

 

L’année 2016 s’est terminée sur une note positive pour le marché de l’art après de bonnes ventes en novembre à New York, rompant ainsi avec une tendance plus contrastée observée début 2016. L’ensemble de l’année 2016 enregistre néanmoins une baisse des volumes de ventes aux enchères.

L’année 2016 avait démarré fébrilement. En effet, à la suite du résultat très mitigé de la vente de la collection Taubman chez Sotheby’s fin 2015, les maisons de vente avaient décidé de limiter les garanties offertes, ce qui avait directement pesé sur leur capacité à attirer des vendeurs d’œuvres d’exception pour leurs ventes du printemps 2016.

Cependant, une fois passés les deux risques majeurs de l’année, le Brexit et l’élection de Donald Trump qui a finalement dopé les marchés financiers, les ventes d’automne affichèrent des résultats nettement meilleurs, bénéficiant de l’appétit retrouvé des acheteurs (notamment asiatiques) prêts à dépasser largement les estimations pour des œuvres majeures.

La Meule de Claude Monet, vendue chez Christie’s à New York en novembre, est l’œuvre la plus chère vendue aux enchères en 2016. Cette œuvre de qualité muséale a trouvé preneur à 81,4 millions de dollars (contre une estimation de 45 millions de dollars), détrônant ainsi le précédent record de Monet datant de 2008 pour Le bassin aux nymphéas vendu 80,5 millions de dollars.
Cependant, les plus hautes enchères 2016 n’ont pas retrouvé le niveau atteint en 2015, où trois enchères avaient dépassé la barre des 100 millions de dollars. Ce constat doit cependant être nuancé car une vente privée très médiatisée s’est conclue en 2016 bien au-delà de ce seuil. En effet, une paire de portraits de Rembrandt fut acquise conjointement par le Musée du Louvre et le Rijksmuseum d’Amsterdam par l’intermédiaire de Christie’s pour 160 millions d’euros.

Dans la catégorie « Art d’après-guerre », c’est un tableau de Willem de Kooning, Untitled XXV, 1977 qui obtint la meilleure adjudication de l’année atteignant 66,3 millions de dollars chez Christie’s à New York en novembre, établissant un nouveau record pour cet artiste.

Parmi les artistes contemporains, la grande révélation des enchères 2016 fut sans conteste Adrian Ghenie, artiste roumain né en 1977, dont les toiles ont établi de nouveaux records successifs, souvent adjugées pour un multiple de leur estimation. La peinture figurative de cet artiste, qui fait de nombreuses références à l’histoire et à l’histoire de l’art, séduit autant les collectionneurs américains qu’asiatiques. Adrian Ghenie avait représenté la Roumanie à la 56ème Biennale de Venise. Ont ainsi été vendus en février, Sunflowers in 1937 pour 4.5 millions de dollars, puis en mai Self-portrait as Vincent Van Gogh pour 2.6 millions de dollars, en octobre Nickelodeon pour 9 millions de dollars, un record absolu, et enfin en novembre The Bridge pour 3.9 millions de dollars.

En France, la plus importante enchère revient à une Ferrari de 1957 vendue 32 millions d’euros à un collectionneur américain par Artcurial suivi par un cachet impérial chinois vendu 21 millions d’Euros par la maison Pierre Bergé & Associés à Drouot. On peut malheureusement observer un appauvrissement des ventes à Paris, les maisons de vente internationales préférant vendre les chefs d’œuvres à Londres ou New York. Ainsi, dans le top 10 des meilleures enchères de 2016, six se sont tenues à New York, trois à Londres, et une à Hong Kong. On peut toutefois noter deux œuvres remarquables vendues à Paris en 2016 : un tableau de James Ensor Squelettes arrêtant masques, 1891 jamais exposé, cédé pour 7,4 millions d’euros chez Sotheby’s et un Francis Bacon Man in Blue VII, 1954 de la collection Zineb et Jean-Pierre Marcie-Rivière qui a trouvé preneur pour 6 millions d’euros chez Christie’s.

L’année 2017 commence donc sur une note favorable, avec une confiance retrouvée aussi bien chez les acheteurs que chez les vendeurs. On peut ainsi s’attendre à découvrir, dès les ventes de mars à New York et Londres, des œuvres de grande qualité mises en vente aux enchères.

CALENDRIER 2017

 

L’année 2017 sera également une année riche pour l’art contemporain avec en Europe la 57ème Biennale de Venise qui ouvrira au public le 13 mai et Documenta qui n’a lieu que tous les cinq ans et se tiendra pour la première fois dans deux lieux, à Athènes à partir du 8 avril et à Kassel à partir du 10 juin, l’occasion de découvrir les nouvelles tendances de l’art contemporain et les artistes de demain.

Les Biennales
Documenta 14 à Athènes 8 avril au 16 juillet
57ème Biennale de Venise 13 mai au 26 novembre (Christine Macel, Conservateur en chef au Centre Pompidou en est la Directrice et l’artiste Xavier Veilhan représentera la France)
Documenta 14 à Kassel 10 juin au 17 septembre
14ème Biennale de Lyon 20 septembre au 31 décembre (Emma Lavigne, Directeur du Centre Pompidou Metz en est le curateur)

Les Foires
Armory Show à New York 2 au 5 mars
Tefaf Maastricht 10 au 19 mars
Art Paris Art Fair 30 mars au 2 avril
Art Brussels 20 au 23 avril
Frieze New York 4 au 7 mai
Art Basel 15 au 18 juin
Frieze London 5 au 8 octobre
FIAC à Paris 19 au 22 octobre
Paris Photo 9 au 12 novembre
Art Basel Miami 7 au 10 décembre

Jeanne Bastien